Nos activités actuellement :

En dehors des périodes de congés scolaires, La CSF vous reçoit :

QUARTIER DES FLEURS :

Tous les mercredis, de 9h.30 à 11h.30, Local Jean Sérès, 1 allée des Violettes, LA FLÈCHE,

CENTRE VILLE :

Tous les jeudis, de 14h.30 à 16h.30, 1 rue Fouquet de la Varenne, LA FLÈCHE, au rez de chaussée droite.



Qui sommes nous ?

La Confédération Syndicale des Familles est une ORGANISATION DE FAMILLES POPULAIRES : Elle s’adresse aux familles qui vivent de leur force de travail et qui ne peuvent s’exonérer des contraintes économiques et sociales du fait de leur capital économique, social et culturel. (lire la suite)

Séparation

Communiqué de presseCommuniqué de presse - La CSFau National

14 septembre 2018 - Plan pauvreté : une stratégie en trompe l’oeil

Le Président de la République a présenté le 13 septembre dernier sa stratégie nationale de lutte contre la pauvreté.

Le « virage social » du gouvernement en faveur des personnes les plus vulnérables était vivement attendu, tant les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres continuent de se creuser.

L’esprit des mesures annoncées est axé autour de l’insertion professionnelle des plus pauvres. Ce projet, qualifié de « productif » par le Président, peut mettre en péril les politiques de solidarités inconditionnelles et redistributives, fondement de notre pacte social. Nous condamnons l’idée sous-jacente de ce plan pauvreté : les pauvres seraient des fainéants qui ne veulent pas travailler.

Par ailleurs, des mesures concrètes ont été présentées dans le domaine de la petite enfance, de la jeunesse et la création d’un revenu universel d’activité. Certaines vont dans le bon sens mais la plupart sont déjà mises en oeuvre et ont fortement été impactées par une politique d’austérité.

Quelle cohérence alors entre cette stratégie et les mesures mises en oeuvre ces derniers mois qui contribuent à enfermer les personnes les plus fragiles dans la précarité :

  • Refuser d’indexer le montant du RSA sur l’inflation revient à le diminuer,
  • Supprimer les contrats aidés remet en cause les politiques d’insertion professionnelle,
  • Ne pas revaloriser le montant des APL fragilise le budget des familles.




Enfin, il y de grands absents dans ce plan. Citons les personnes âgées et handicapées pourtant fortement touchées par la précarité, l’isolement et la perte d’autonomie.

La CSF continuera à accompagner l’ensemble des familles dans tous les domaines de la vie quotidienne, à défendre leurs droits et à rétablir les plus fragiles dans leur dignité. Pour ce faire, nous avons besoin du soutien du gouvernement et de financements publics.


Séparation
Séparation
Séparation

Séparation

La CSF de La Flèche et la lutte contre la précarité énergétique :

Bienvenue aux Ambassadeurs et Ambassadrices de l'Eco-citoyenneté

Initié par le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) de la Ville de La Flèche, le projet est désormais porté par notre Section Locale. Celui-ci s'inscrit dans le cadre d'un partenariat entre nous mêmes, le CCAS et Unis Cité.

Titre du Projet :

Ambassadeurs de l’éco-citoyenneté (Lutte pour l’intégration locale et contre la précarité énergétique par une meilleure maîtrise de la gestion économique et technique du logement et de ses équipements)

Objectifs du projet :

Par l’information, la sensibilisation et l’accompagnement individuel et collectif, donner aux familles les moyens de maîtriser les charges et contraintes liées à la gestion de leur logement et de son environnement, éventuellement en préparation d’actions menées par la Collectivité.

Finalité du projet :

  • faire prendre conscience aux familles de l’impact positif que peuvent générer les modifications de certains comportements ou habitudes dans le logement.
  • Sortir d’une logique d’assistanat, la CSF œuvrant pour la responsabilisation des familles, et leur accompagnement dans la prise en charge et la gestion de leur logement et leur environnement.
  • valoriser ces familles en leur donnant un savoir-faire qu’elles pourront retransmettre à leur entourage.




Les 8 et 9 novembre, après une courte période d'intégration en équipes, de formation (Formations Civiques et Citoyennes), de Formation animation Unis Cité, et de participation à des chantiers de cohésion en équipe, Alix, Bastien, Noëlla et Stanislas intégraient notre équipe de bénévoles, en nos locaux de la rue Fouquet de la Varenne.


Les Jeunes du Service Civique !

Aujourd'hui,  ils se préparent activement à la mise en œuvre du projet dans différents quartiers de la ville,dans le cadre de leur service civique. Vous les rencontrerez sans doute, et leur réserverez un bon accueil, jusqu'en juin 2018.

Séparation

21 octobre 2017 - La CSF de LA FLECHE invite syndicats et associations


Carton rouge au Gouvernement !

Dans le cadre de l'action menée par la CSF pour défendre l'APL et le logement social, nous avons souhaité rencontrer et mobiliser l'ensemble des organisation locales concernées : les syndicats de salariés, les associations caritatives, la collectivité. Cette rencontre a eu lieu le samedi 21 octobre. Nous le regrettons, mais seuls ont répondu à notre invitation le CCAS de La Flèche et ATD Quart Monde.

Compte rendu de réunion APL du 21 octobre 2017

Présentation de la problématique :

Le gouvernement veut mettre en place une politique du logement, qui met encore un peu plus en danger les milieux les plus modestes, sous couvert d’une réduction des déficits publics accompagné pour chacun d'une amélioration de son pouvoir d’achat. C’est le beurre et l’argent du beurre !

Les mesures envisagées ou déjà engagées sont prévues en trois phases :

  • baisse de 5 € des APL dès le 1 octobre 2017. Cette mesure sera pérennisée dès 2018, par son incorporation dans la loi de finances actuellement en discussion,
  • selon l’article 52 de la loi de finances, baisse en moyenne de 60 € des APL, avec obligation pour les bailleurs sociaux d’une baisse équivalente des loyers pour rendre cette mesure indolore pour les locataires,
  • discussion de la loi logement en début 2018.




En fait, ceci est une nouvelle attaque contre les plus modestes, contre les plus pauvres. C’est la poursuite, en l’agravant de façon brutale, de la mise à mal de notre modèle social qui, de l’avis des plus aisés, coûte trop cher.

Pour citer le communiqué de presse de la Fédération des Offices Publics de l’Habitat,

« cette mesure est triplement injuste car :

  • Elle s’applique uniquement au monde HLM, alors que les loyers y sont encadrés, et ne concerne pas le parc privé, pourtant principal responsable de la flambée des loyers
  • Elle sera d’autant plus douloureuse pour les organismes qui ont eu une politique de loyers modérés. Rappelons que près des 2/3 du patrimoine des OPH ont des loyers inférieurs aux plafonds fixés pour le calcul des APL. Sept locataires des offices sur dix ont des revenus proches ou inférieurs au seuil de pauvreté ! Le poids d’une réduction de loyer de 60 euros n’est pas le même selon que vous payez un loyer moyen de 350 euros ou de 450 euros.
  • La mesure sera aussi particulièrement pénalisante pour les organismes qui ont eu une politique d’attribution généreuse en direction des ménages les plus modestes car la moyenne de 54% de locataires bénéficiant de l’APL par office, recouvre des réalités très différentes, allant de 30% (dans le secteur des HLM privés) à 70% de locataires (dans les OPH) bénéficiant de l’APL.

Ce sont donc bien nos locataires qui seront les premières victimes d’une mesure qui n’augmentera pas leur pouvoir d’achat mais qui dégradera très vite et très fort les capacités d’amélioration de leurs conditions de vie.
 »

Des actions qui appellent des réactions :
Pas d’économies sur le dos des locataires.

Depuis l’annonce de ces mesures, faite par le gouvernement le 20 septembre dernier, différentes actions ont déjà été menées :

  • au Congrés de l’Union Sociale de l’Habitat (USH), où les associations de locataires ont pu s’exprimer,
  • quelques rares manifestations organisées par le Collectif Vive l’APL le 14 octobre,
  • une pétition en ligne qui a déjà reçu 16 000 signatures, lancée par le Collectif Vive l’APL, que nous avons relayé sur notre site csf-lafleche.org,
  • la fermeture des Offices Publics Le Mans Métropole et Sarthe Habitat, avec distribution de tracts dans les boites à lettres des locataires par leurs personnels,
  • réunion de Conseils de Concertation Locative Centralisés, puis des entrepreneurs du bâtiment, mardi 17 octobre,
  • gel des travaux et projets pendant un mois par suspension, par exemple, des ordres de services.

Aujourd’hui, nous nous devons de poursuivre et d’emplifier l’action pour le « retrait du décret moins 5 € et le maintien intégral de l’APL », de préférence tous ensemble en tant qu’organisations locales.

Quelques propositions :

A la suite de cette présentation, différentes propositions d’actions ont été débatues :

  • conférence de presse
  • tracts et affiches d’information dans les quartiers
  • réunions débat dans les quartiers
  • rencontres avec élus : députés, sénateurs, autres
  • communiqués dans le site




Dans un premier temps, il a été retenu les rencontres avec des élus et la conférencede presse, à organiser rapidement.

D’autres rencontres seront organisées, si possible avec l’ensemble des organisations concernées sur le territoire fléchois.


Vous pouvez, vous aussi, soutenir ces actions :

Allez sur le site de ’Vive l’APL !’ et signez la pétition en ligne :

Cliquer sur le lien : Pas d’économies sur le dos des locataires ! Flèche gauche

Séparation

Pas d’économies sur le dos des locataires !

Ces dernières semaines, La CSF s’est déjà prononcée contre cette politique, et désormais,

elle rejoint le Collectif ’Vive l’APL !"

Allez sur le site de ’Vive l’APL !’ et signez la pétition en ligne :

Cliquer sur le lien :  Pas d’économies sur le dos des locataires !   Flèche gauche

Séparation

Menaces sur le droit au logement


Pas d’économies sur le dos des locataires !

Pas d’économies sur le dos des locataires !

Le gouvernement vient d’annoncer Mercredi 20 Septembre 2017 les principales mesures qu’il envisage d’entreprendre dans le cadre de sa stratégie logement pour les prochaines années. Si certaines mesures de bons sens sont à saluer comme les mesures de recentrage des avantages fiscaux sur les zones tendues ou les mesures relatives à la libération du foncier, La CSF estime que les économies prévues en matière d’aide personnelle au logement sont particulièrement préoccupantes.

Si La CSF se félicite que la question de la cherté du logement occupe le cœur des débats, elle exprime de vives inquiétudes sur les moyens que le gouvernement entend mettre sur la table pour ne pas déséquilibrer les trésoreries des bailleurs.

Il est fort à craindre que le simple allongement des prêts accordés aux bailleurs ne compense pas les pertes à gagner des baisses de loyers imposées aux bailleurs sociaux. Dès lors, c’est toute la chaîne économique du logement social, de la construction, à la qualité de service, qui pourrait être en grave difficulté.

La CSF estime juste et nécessaire la maîtrise des loyers afin de protéger le pouvoir d’achat des familles. Néanmoins, cette réforme illustre une nouvelle fois le désengagement financier de l’Etat qui ne souhaite plus assurer son rôle en matière de solidarité nationale. Si l’on veut faire baisser les loyers dans le parc social, et éviter de faire supporter aux générations futures l’inaction d’aujourd’hui, il est impératif que l’Etat reprenne la main sur le financement du logement social et augmente sa participation au fonds national des aides à la pierre, à hauteur des baisses d’APL envisagées.

En outre, les objectifs de vente de logements sociaux affichés par le gouvernement sont une aberration en territoire tendus dans un contexte de pénurie de logements locatifs abordables. Là encore, le gouvernement réutilise de vieilles recettes qui échoueront pour les mêmes raisons : les locataires n’ont généralement pas les moyens d’acquérir. En outre, la vente d’un patrimoine ancien augmente considérablement le coût des travaux d’entretien, ce qui peut conduire à l’avenir à la multiplication de copropriétés dégradées.

Enfin, il est absurde de vendre du patrimoine locatif pour créer du patrimoine immobilisé. Chaque année, c’est 500 000 emplois qui ne peuvent être pourvus faute de mobilité.

Pour toutes ces raisons,

La CSF appelle à la mobilisation contre les mesures d’économies sur le budget du logement

et appelle à un retour en force de l’Etat dans la future stratégie logement du gouvernement.

Séparation

17 août 2017 - Pendant les congés, les travaux continuent !!!

A l’occasion de la parution de son enquête annuelle sur le coût de la scolarité, la Confédération Syndicale des Familles a invité l'ensemble des organismes de presse à sa conférence de presse ce mercredi 16 Août 2017. A notre grande satisfaction, les différents médias -presse écrite, radios, télévision- ont largement ouvert leurs colonnes à notre présentation.

Coût de la Scolarité 2017

Notre enquête 2017 révèle que le Coût de la Scolarité augmente encore pour les familles à la rentrée de 0,83 %.
Coût de la scolarité - 2017
Cette hausse suit de près la courbe de l’inflation estimée à 0,7 % et l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) augmente de 0,8 % sur 1 an, source Insee. Si l’augmentation est d’une certaine manière contenue, nous constatons que le prix de certains produits, notamment les classeurs souples et les protèges cahiers étaient plus chers en moyenne que l’an passé. Ces produits à base de pétrole sont sans doute plus sensibles aux fluctuations de prix. Un autre facteur pouvant intervenir sur la note globale est l’incidence de la publicité en direction des plus jeunes, les marques rivalisent d’imagination (effigie du dernier héros, jeu promotionnel, ...) pour attirer le jeune client contribuant ainsi à « corser » l’addition pour les familles. La tenue de sport a aussi un impact financier pour le budget surtout pour les grands et les listes de fournitures sont toujours aussi conséquentes.(lire la suite dans une nouvelle page).
Séparation

7 juillet 2017 - Construction de 25 nouveaux logements à SABLÉ - Quartier de Montreux

À Sablé, on se souvient encore de la tour de Montreux, souvent décriée, parfois regrettée. Sa démolition, en juillet 2014, a été largement commentée dans la presse locale et régionale. Une rapide recherche sur l'Internet via votre moteur de recherche favori vous permettra de retrouver ces commentaires, ainsi que quelques témoignages vidéos et photographiques qui pourront éventuellement vous rafraîchir la mémoire, voire réveiller quelques souvenirs pleins de nostalgie. Aujourd'hui, la page se tourne, le vide laissé dans le quartier va se combler, SARTHE HABITAT va y construire 25 nouveaux  logements locatifs. La pose de la première pierre a donné lieu à une petite cérémonie discrète. Nous y étions présents, en notre qualité d'Association de Défense des Locataires. Nous regrettons que les locataires eux-mêmes n'aient pas été conviés à la fête. Ils auraient sans doute été heureux de partager le verre de l'amitié, et rêver aux améliorations actuelles et futures de leur cadre de vie.

Coût de l'opération : env. 150 000€ par logement, soit au total 3,5 millions d'euros. Livraison prévue : fin 2018

Première pierre

Séparation

Charges locatives, charges récupérables

Charge locatives
Charges locatives


















Pourquoi votre bailleur social ou privé vous fait-il payer des charges locatives pour votre logement ? En a-t-il le droit ? À quoi correspondent-elles ?

Les charges locatives sont des sommes que le locataire doit payer en contrepartie des services liés à l'usage du logement. Les charges locatives apparaissent sur la quittance sous forme de provisions, sur une ligne distincte de celle du loyer.
Chaque année, le bailleur doit effectuer une régularisation des charges en fonction des dépenses réellement engagées dans l’immeuble.

Venez échanger sur ce sujet et poser vos questions lors d'une de nos réunions d'information ou d'une de nos permanences. Pensez à apporter les régularisations de charges qui vous sont demandées.

Séparation

18 mai 2017 - Trahis par la pluie, la fête reportée !

Tout était prêt sauf le temps qui a fait sa mauvaise tête ! Mais ce n'est que partie remise, nous nous retrouverons tous le jeudi 15 juin. Espérons que ce jour là, Monsieur Soleil sera de bonne humeur !

18 mai 2017 - Le Quartier des Fleurs, un quartier vivant

La fête au Quartier des Fleurs


La CSF de La Flèche participe à cette sympathique manifestation.

En tant qu'acteurs importants au service des Familles, dans les quartiers de notre Ville, du Département ou de la Région, nous agissons activement pour assurer, au point de vue matériel et moral, la défense et la représentation des intérêts généraux des familles, quelle que soit leur situation juridique, en particulier en leur qualité d’usagers, notamment de locataires ou accédants à la propriété et de consommateurs de biens et services.

La CSF a aussi pour objet l’étude des diverses questions et la coordination des diverses activités ou réalisations qui relèvent du domaine social et familial. Elle agit pour la protection et l’amélioration de l’environnement, de la nature et du cadre de vie.

Aujourd'hui, nous serons heureux de vous accueillir en notre stand, où nous présenterons nos engagements et actions, tant à l'échelle locale que nationale, dans les domaines aussi variés que le logement, la consommation, la culture, la parentalité, l'environnement, etc.








Séparation

26 avril 2017 - COMMUNIQUE DE PRESSE

Tous aux urnes le 7 Mai, pour battre le Front National


Le résultat du premier tour de l’élection présidentielle bouleverse l’histoire de notre pays. Il y a 15 ans, nous parlions de séisme politique quand le Front national arrivait au second tour de la présidentielle. Ce 23 Avril 2017 marque à nouveau une évolution sociétale inquiétante pour notre démocratie.

Au-delà de la colère, de la déception et de la confusion qui peuvent exister, nous devons plus que jamais construire un large rassemblement contre le Front national.

La CSF appelle à voter pour Emmanuel Macron

Le Front National prône l’exclusion et la division, minimise les drames de notre histoire et bafoue l’idéal de vivre ensemble, La CSF qui porte la voix des familles populaires et consciente de ses responsabilités, appelle en conséquence à barrer la route à l’extrême droite, véritable menace pour les valeurs de notre société.

Quelle que soit l’issue du scrutin, La CSF continuera son combat aux côtés des familles pour obtenir les grandes transformations nécessaires à l’évolution de notre pays, une plus grande justice sociale et fiscale, une transition écologique, de meilleures conditions de vie pour tous, une reconnaissance du mouvement associatif comme un des piliers de la vie démocratique.

Contact Presse :
Aminata Koné - Secrétaire Générale de La CSF
01.44.89.86.80
akone@la-csf.org

Séparation
Visite d'un ministre                                Tous ensemble

16 décembre 2016 - La CSF / Lire et Comprendre pour Vivre reçoit le Ministre de l'Agriculture et Porte parole du Gouvernement, Stéphane LE FOLL et la Préfète de la Sarthe, Corrine ORSECHOWSKI
Séparation
adresse

Section Locale de LA FLÈCHE
1, rue Fouquet de la Varenne
(Rez de Chaussée)
72200 LA FLÈCHE


phone

Tél : 02 43 45 24 28


email

adresse

Lire et Comprendre pour Vivre
1, rue Fouquet de la Varenne
(1er étage)
72200 LA FLÈCHE


phone

Tél : 02 43 94 36 19


email